Montaigu de Quercy recherche informations
Montaigu de Quercy photos copyright montaigu.info


Raymond Ciucci s’en est allé… ! par Patrice Gaul


La plus belle sépulture, c’est la mémoire des hommes.



Il n’est que bien peu de jours écoulés depuis celui où Raymond se vit remettre la Légion d’Honneur, plus haute distinction honorifique le récompensant pour mérites militaires, car incarnant les valeurs fortes liées à l’histoire de France et ce, pour avoir œuvré aux, rayonnement et défense de notre pays. Ainsi, Ce fut le mercredi 13 Août 2014, à l’issue d’un très élogieux exposé retraçant une présentation simultanée et détaillée de tous les théâtres d’opérations auxquels il prit part, que lui fut remise la dite première haute décoration instituée après la révolution Française. En cette exceptionnelle circonstance, Raymond nous semblât alors afficher un étonnant flegme se confondant toutefois et bien malgré lui avec une évidente assurance malgré tout très contrôlée, comme pour tenter de minimiser tant et tant d’égards lui étant attribués ! Ainsi, le pas déjà mal assuré du fait d’une maladie naissante, mais un sourire retenu comme scellé sur le visage, sans doute retraçait-il par la pensée et ce au travers de combattants ayant vécu à ses cotés, les 2194 jours de ce terrible conflit que fut la seconde guerre mondiale. Toutes et tous présents en la circonstance, eûmes droit à quelques mots de sa part, une voix fluette s’attardant à s’enquérir sur la santé de chacun d’entre nous, comme pour partager collectivement l’attention dont il faisait l’objet. Un petit homme comme il se disait jadis, « toujours tiré à quatre épingles », excellant par ailleurs dans la galéjade, l’humour frôlant parfois le caustique tout en étant adouci par une pointe d’accent; En fin de compte, un de ces hommes heureux qui sans languir et en si longue vieillesse, qu’il lui sied admirablement de ne plus être jeune, à presque en oublier que pourtant il le fut un jour ! Au pays des santons sans aucun doute aurait-il eu son effigie, mine avenante, moustache aussi rectiligne qu’une figure géométrique, cuir encore chevelu bien que savoureusement grisonnant, une silhouette hésitante du fait de nombre d’années se cumulant, mais avec laquelle nous prenions malin plaisir à échanger, juste pour quelques phrases et mots, nombre d’entre eux pouvant parfois être des plus désuets mais à la saveur oh combien profonde. Il est malgré tout un destin que nous partageons tous, et nul d’entre nous n’y échappe ! De plus la maladie s’instaurant, la peur et le dégout de la souffrance font crier tout autant que le fait la souffrance elle-même, se traduisant ainsi dans nombre de cas en véritable délivrance. Au chagrin de l’avoir perdu de ne point nous faire oublier le bonheur de l’avoir connu. Ainsi en ce mercredi 7 de janvier 2015, Raymond nous a quittés, au seuil de sa 95ème année. A son épouse, sa famille, proches et amis, nous adressons nos plus sincères et très attristées condoléances !



 photo Raymond ou lélégance même
Raymond ou lélégance même



Profitez-en : Vous pouvez commenter...



Le 15 01 2015 à 07 : 48

Par Patrice Gaul





Montaigu en vidéo, réalisée pour la journée du livre :
Quand la pierre montacutaine prend forme
montaigu sur youtube