Montaigu de Quercy recherche informations
Montaigu de Quercy photos copyright montaigu.info


Déchèterie de Montaigu de Quercy, année 2013. par Patrice Gaul


Un bilan très probant avec des chiffres parlant d’eux-mêmes.





Fréquentation des particuliers.
5756 passages ventilés comme suit* : 71,4 Montaigu - 9,5 Roquecor - 5,9 Bèlvèze - 4 Lacour - 3,4 Valeilles - 1,9 St Amans du Pech - 2,6 St Beauzeil - 0,8 Brassac et 0,5 St Nazaire de Valentane.
Les principaux dépôts concernant * : Encombrants 42,2 – Déchets verts 25,7 – Cartons 10,2 – Ferrailles 8,3 – Produits électriques et électroniques 7,5.
Fréquentations des professionnels.
695 passages, y compris services collectivités, ventilés comme suit*.
68,6 Montaigu – 8 Roquecor – 7,9 St amans – 5 St Beauzeil. Répartition des principaux apports*.
76,6 Encombrants – 10 Déchets verts – 7 Gravats – 3,7 Cartons.
Tonnages de déchets !
Ce ne sont pas moins de 617 tonnes qui ont été déposés par particuliers et professionnels, poids légèrement supérieur par rapport à 2012 (+ 4,3%). 155 T de gravats ont été mis en remblai en carrière.
Tonnages valorisés ou recyclés :
198 T ont été orientés vers les filières correspondantes soit 43% des apports (hors gravats) au lieu de 45,3 T en 2012 (- 2,3 T). Ces tonnages valorisés se décomposant comme suit :
94,3 T déchets verts transformés en compost pour amendement agricole.
10,1 T bois palettes transformés en plaquette pour chauffage ou co-compostage.
48,7 T ferrailles recyclées.
7,1 T cartons recyclés en papeterie.
2,1 T huile moteur, régénérées en huile minérale.
520 kg, huile végétale valorisée.
1,1 T batteries recyclées.
29,7 T produits électriques et électroniques démantelés et recyclés dont : 5,8 T réfrigérateurs et congélateurs – 9,8 T lave linge, sèche linge, micro-ondes, fours etc… - 6,6 T téléviseurs et écrans ordinateurs – 7,5 T petits appareils.
231 kg piles recyclées.
4,4 t textiles et chaussures réemployés ou transformés en produits d’essuyage.
Tonnages non valorisés.
262 T de déchets non valorisables ont été traités, soit 57% des apports dont (hors gravats).
259,4 T encombrants mis en site de stockage des déchets non dangereux.
25 kg déchets à risque infectieux dont seringues, détruits par incinération.
3,1 T déchets dangereux regroupés et détruits en incinération industrielle (avec une part de valorisation des ferrailles ou sous forme de combustible).
Les déchets dangereux collectés principalement sont :
2,5 T produits pâteux dont peintures etc… - 442 kg filtres à huile – 97 kg emballages souillés
(Bidons vides pollués) – 86 kg de produits phytosanitaires.
Charges et recettes d’exploitation !
Les charges d’exploitation liées à la collecte, au transport et au traitement des déchets s’élèvent à 29 850 euros pour 2013. Les postes de dépenses se répartissant comme suit à savoir : Encombrants 72,5 % - Déchets verts 15 % - bois 8,7% - Déchets dangereux 8 %.
Recettes : 9 411 €uros (hors professionnels) – montant provenant essentiellement de la valorisation des ferrailles (77% des recettes) et des déchets d’équipement électriques et électroniques (17,6% des recettes). Les charges d’exploitation représentent après déduction des recettes, une dépense de 5,92 €uros TTC par habitant/an (5,48 €uros en 2012).
* En pourcentage

Il revient à chacun d’une part, d’adopter les bons gestes en fonction de son mode de vie, et d’autre part lors de chaque passage en déchetterie, de séparer du mieux qui soit les différentes catégories de matériaux tout en veillant à tenir compte des identifications portées à cet effet, et surtout de ne pas hésiter à demander conseil à la personne chargée sur place de la gestion de la structure !


 photo En cas dhésitation solliciter lagent de service
En cas dhésitation solliciter lagent de service



Profitez-en : Vous pouvez commenter...



Le 19 06 2014 à 06 : 45

Par Patrice Gaul





Montaigu en vidéo, réalisée pour la journée du livre :
Quand la pierre montacutaine prend forme
montaigu sur youtube