Montaigu de Quercy recherche informations
Montaigu de Quercy photos 2008 copyright montaigu.info


Une fiscalité favorisant un retour à « l’élitisme équestre » ? par Patrice Gaul



Hausse TVA à %!Un obstacle difficile à franchir pour les petites structures tel le Centre de Sigbell !



PJ : Avant toute chose, faites nous Céline une description représentative de votre structure

Céline : « Depuis janvier 2007, je suis propriétaire du Centre Equestre de Sigbell, petite structure située à St Beauzeil.. Installés sur 5 hectares, nous hébergeons 22 chevaux et poneys, 1 carrière et 1 manège nous permettant d’initier les cavaliers de 3 à 80 ans. Nous proposons différentes disciplines dont les plus courantes (dressage, obstacle et cross) mais aussi (voltige, galops de pleine nature ainsi que randonnées de 1h à plusieurs jours avec bivouacs. Affiliés à la Fédération Française d’Equitation, nous sommes labélisés Centre Equestre et Poney club de France ainsi que gîte d’étape. Nous possédons 2 gîtes dont 1 pouvant accueillir une dizaine d’enfants, le second permettant l’accueil pour 4 personnes. Nous sommes ouverts 7 jours sur 7 toute l’année, accueillant adeptes confirmés et novices tant pour l’initiation que pour le perfectionnement. L’ensemble des activités est assuré par mon mari et moi-même.

PJ : Petite structure de loisirs, vous « subsitez » malgré une marge financière très réduite,qu’en sera-t-il avec une fiscalité multipliée par 3 ?
Céline : « La TVA est passée en quelques années de 5.5% à 20% ! Nous serons obligés ne serait-ce que partiellement, de répercuter cette augmentation sur nos tarifs. Cela nous inquiète fortement, nos clients pour la plupart de classe moyenne, étant eux déjà très taxés. Le montant de cette augmentation, initialement destiné pour investissement dans la réhabilitation de nos, carrière et manège, nous échappe malheureusement pour aller tout droit dans les caisses de l’état. Quoi qu’il en soit, l’augmentation de certains tarifs collera au plus près de cette hausse TVA, annihilant tout prétexte d’un éventuel surcoût sauvage, charge nous incombant d’une information des plus plausibles pour rassurer nos cavaliers ! »

PJ : Admettez-vous malgré toute la dite nécessité de « faire un effort » ?

*Céline : « Parallèlement à cette hausse TVA nous mettant en péril, nous subissons comme tout à chacun une hausse moyenne de 3% sur l’intégralité de nos dépenses courantes et ne sommes ainsi pas exempts d’efforts ! Appréhendant cette décision, nous avons dû vendre 2 chevaux pour alléger les dépenses hivernales et nous sommes mis à la couture plutôt qu’investir pour de nouvelles couvertures chevaux. Téléphone, Assurances, frais divers et variés ont déjà été l’objet de recherches pour une concurrence collant au mieux à notre fragile situation financière. Ces dernières vacances, nous avons privilégié l’activité aux festivités, et si s’avère indispensable le besoin de main d’œuvre supplémentaire, pour minimiser les frais il sera fait appel à une monitrice indépendante plutôt qu’à 1 CDD. En revanche, aucune concession ne sera faite sur le bien-être des nos chevaux et ça…c’est n’est pas négociable ! »

PJ : Les structures rurales telle la votre auront bien des difficultés à survivre, aussi sans doute avez-vous déjà appréhendé les indispensables réactions s’imposant ?

Céline : « Notre santé financière était déjà fragile, alors comment avoir certitude de notre maintien ? Mais nous nous devons de rester positifs en toute circonstance, la pratique équestre étant synonyme de « détente » pour les cavaliers. Nous proposerons des activités nouvelles, différentes et diversifiées telles, équitation éthologique, sorties concours club, mais aussi insertion de jeunes en difficultés par le biais du cheval. Nous espérons que ces nouvelles activités contribueront à une évolution positive, si minime soit-elle. A envisager selon possibilité, quelques travaux pour rendre notre centre plus accueillant et attractif. Enfin, nous espérons qu’enfin soient « sensibilisés » écoles et centre de loisirs du canton pour lesquels nous sommes prêts à mettre en place des activités loisirs équestre. Par contre, nous regrettons amèrement qu’en 7 ans d’existence, aucune démarche n’ait été entreprise de leur part pour venir à notre rencontre ».

PJ : Le sport équestre enfin « démocratisé », ne risquera t-il pas de devenir à nouveau élitiste ?

Céline : « L’équitation a trop longtemps été considérée comme un sport de nantis ! Nous-mêmes avons lutté pour casser ce cliché en nous situant à la portée de tous en adoptant : tarification raisonnable, facilités de paiement, équipements prêtés pour les cavaliers etc, aussi nous avons du mal à admettre voire même à comprendre cette politique qui à nouveau impacte les structures et familles les plus fragiles et modestes, en imposant une telle augmentation ».

PJ : En conclusion, pour les petites structures rurales et ainsi vous concernant tout particulièrement, l’ obstacle d’une TVA fixée à 20% risque d’être très difficile à franchir ?

Céline : « Exploitant au maximum les possibilités qui s’offrent à nous, nous avons pu maintenir une TVA à taux réduit (7%) à nos cavaliers et propriétaires habitués en leur faisant signer un contrat jusqu’au 31 décembre 2014 . Contraints d’augmenter nos tarifs pour les cavaliers de passages, cette hausse sera malgré tout calculée au plus juste afin que nous puissions rester attractifs pour tous. Force est de constater que la gestion d’un Centre Equestre en milieu rural demeure plus que jamais un parcours semé d’obstacles. L’Etat ne cesse d’en rajouter, mais motivation et passion nous animant, nous comptons bien poursuivre cette aventure avec le soutien de nos cavaliers et passionnés de la cause équestre. »
Interview réalisé par Patrice, correspondant canton de Montaigu de Quercy !









 photo Céline passionnée mais inquiète et interrogative
Céline passionnée mais inquiète et interrogative



Profitez-en : Vous pouvez commenter...

Par Patrice Gaul

Le 19 01 2014 à 07 : 29
Accueil Montaigu (.info)

contact Montaigu.info





Montaigu en vidéo, réalisée pour la journée du livre :
Quand la pierre montacutaine prend forme
montaigu sur youtube